Conseil Photo

Appareil photo

Intro
Dans un premier temps, n'oubliez pas qu'un appareil photo étanche reste avant tout un appareil photo. Ainsi, avant de regarder les fonctionnalités spécifiques, il est bon de prendre en compte vos besoins concernant la capacité de stockage, l'ouverture du diaphragme,la qualité des photos avec le nombre de pixels et la taille du capteur ou encore l'amplitude du zoom. Ensuite, voici les points spécifiques à observer :
La profondeur d'immersion
Elle est cruciale, surtout quand vous êtes amené(e) à faire de la plongée sous-marine. Certains appareils vous permettent de descendre jusqu'à 60 mètres. Cette option est intéressante pour les plongées DEEP.
La température
Selon votre zone de plongée, la température de l'eau varie, et l'appareil photo doit être en mesure de la supporter. Certains modèles sont très résistants au froid, d'autres appareils sont "tropicalisés" pour mieux résister à l'humidité (pays tropicaux).
La résistance aux chocs
En plus d'être étanches, certains appareils résistent parfaitement aux chocs et autres chutes. Un atout pour une utilisation plus sportive.
La gamme de prix
En matière de prix, il y en a pour toutes les bourses. Plus les capacités de l'appareil photo étanche sont étendues, plus le prix est à la hausse (de +/- 400EUR à ....).
L'ouverture de l'optique et la sensibilité
Deux caractéristiques importantes d'un appareil photo sont l'ouverture de son optique (sa luminosité) et la sensibilité de son capteur.... Une ouverture à 2,8 ou inférieur est parfaite. Pour plus d'information à ce sujet, contactez-moi.
Formation
Pour plus d'information ou une formation, n'hésitez pas à me contacter.

Lampe

Intro
Passé 2 ou 3 mètres les couleurs vont commencer à disparaître, le bleu va devenir dominant, devant l’absence de certaines composantes chromatiques les capteurs de la caméra ne savent plus très bien où ils en sont, et vont chercher, par l’ajustement automatique de la balance des blancs, du rouge là ou il n’y en a pas. Pour rétablir la situation, il faut apporter une source de lumière artificielle disposant à nouveau de tout le spectre colorimétrique.
Caractéristiques
Pour être efficace, votre éclairage doit non seulement donner le plus de lumière possible, mais il faut aussi que le faisceau lumineux soit le plus large et le plus homogène possible faute de quoi vous n’éclairerez que la partie centrale de votre image.
Limiter les ombres
Un apport de lumière va non seulement équilibrer un peu les éclairages et limiter l’effet ombres chinoises, mais va aussi, en donnant de l’éclat aux poissons, les faire ressortir. Afin d'éviter des ombres gênantes, pensez à un éclairage multiple et avec un angle oblique.
Une portée limitée
La portée des éclairages grand public, même les meilleurs, est limitée. De plus, les particules en suspension dans l'eau peuvent rendre impossible la prise de vue d'une photo à distance avec un éclairage. Sauf à disposer de plusieurs sources (avec des perches importantes) ou/et d’un assistant pour les mettre en œuvre, il faut apprendre à jongler avec la lumière naturelle pour vos arrières plans. Vos techniques d'approche ainsi que votre flottabilité représentent également des compétences à maîtriser parfaitement.

Balance des blancs

C’est quoi la balance des blancs
La balance des blancs (BDB ou WD en anglais pour White Balance) permet d’étalonner la dominante de couleur par rapport à la lumière ambiante. Chaque source de lumière (soleil, ampoule basse consommation, néon, etc…) possède une longueur d’onde différente des autres, donc une couleur différente. Nos yeux ne perçoivent pas ces différences, où du moins nous ne nous en rendons pas compte, puisqu’ils les corrigent en temps réel… La BDB permet cette prise en compte afin de restituer les bonnes couleurs sur la photo.
Régler la balance des blancs lors de la prise de vue
Tous les appareils photos sont pourvus d’un menu permettant d’ajuster la balance des blancs. L’onglet est souvent facilement reconnaissable et accessible dans le menu. On y retrouve un certain nombre de pré-réglages à utiliser selon les types d’éclairages :1/ Auto : laisse la gestion de la bdb à l’appareil photo 2/ Ensoleillé : pour photographier lorsque le soleil est haut et le ciel bien dégagé 3/ Flash : permet de compenser la lumière froide émise par le flash 4/ Nuageux : corrige la dominante bleue lorsque le ciel est chargé en nuages 5/ Ombre : pour réchauffer la scène en condition ombragée 6/ Fluorescent : quand la scène est éclairée par un néon ou encore une ampoule basse consommation 7/ Incandescent : en intérieur en présence d’ampoules à incandescence 8/ Bougie : permet de refroidir la couleur de la scène en enlevant la dominante orangée 9/ Et bien évidemment, le mode plongée sous marine. 10/ Personnalisé : vous choisissez vous-même la température de couleur de la scène… pour les photographes expérimentés.
Régler la balance des blancs en post-production
Le réglage de la bdb lors de la prise de vue, est à utiliser surtout si vous ne prenez pas vos photos en .RAW. En effet, la prise de vue en .JPEG (format déjà traité par le logiciel interne à l’appareil et compressé) ne permet qu’une très faible marge de retouche en post-production. Si votre bdb est mauvaise, vous pourrez la rattraper un peu avec un logiciel, mais plus vous modifierez, plus vous perdrez en qualité d’image.Et c’est là tout l’avantage de la prise de vue en .RAW. Format brut (à l’image des diapositives) de l’appareil, il permet une retouche sans perte de qualité. Vous pourrez ainsi très facilement régler votre bdb à l’aide d’un logiciel de retouche comme par exemple Lightroom.

Nous utilisons des cookies afin de vous permettre de mieux naviguer sur ce site Plus d'informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies ou autres traceurs pour vous proposer des publicités ciblées, adaptées à vos centres d'intérêts, améliorer le fonctionnement du site et réaliser des statistiques de visites.

Fermer

logo blanc